Détermination de l’axe électrique

Axe électrique dans le plan frontal

L’axe électrique est déterminé à partir des sommes algébriques des différentes composantes du QRS dans le plan frontal. Son orientation sera exactement perpendiculaire à la dérivation où cette somme algébrique est nulle et parallèle à la dérivation où elle est la plus grande. La somme algébrique des composantes d’un QRS est rarement nulle. L’exemple suivant montre comment raisonner dans ce cas-là.

Exemple: une somme algébrique nulle en aVL, maximale en II, correspond à un axe à +60°, qui se confond avec la dérivation II.

Détermination de l’axe électrique.
Détermination de l’axe électrique.

Si cette somme algébrique la plus proche de zéro est en aVF, l’axe sera plus ou moins parallèle à la dérivation perpendiculaire à aVF, soit I. Si en aVF la somme algébrique reste tout de même légèrement positive, l’axe sera légèrement dévié en direction d’aVF, quelque part entre I et la portion négative d’aVR, donc entre 0 et +30°. Si elle était négative, l’axe serait compris entre I et aVL.

En valeur absolue, la somme algébrique est pratiquement équivalente en I et la portion négative d’aVR: l’axe est donc situé à mi-chemin de ces deux dérivations soit à + 15 degrés. Si la somme était plus grande en I que sur la portion négative d’aVR, l’axe se situerait entre zéro et +15°. A l’inverse, si la somme était supérieure sur la portion négative d’aVR, l’axe se situerait entre +15 et +30°.

On voit que cette méthode permet de calculer l’axe électrique à environ 15° près, précision largement suffisante au quotidien.

En pratique on détermine rapidement la localisation de l’axe dans l’un des quart de cercle en se basant sur la polarité observée en I et aVF, puis on cherche une dérivation isoélectrique pour affiner la mesure.

En présence d’un trouble conductif, comme le bloc de branche droit, on ne tient compte que des 60 premières ms du QRS pour calculer l’axe.

Axe électrique dans le plan horizontal

La transition électrique, ou changement de polarité du complexe QRS dans le plan horizontal, c’est-à-dire dans le plan formé par les dérivations précordiales de V1 à V6, se situe en regard des électrodes V3 et V4. Il correspond à la position du septum interventriculaire. On parle de transition précoce (ou rotation antihoraire) lorsqu’elle a lieu en V1, V2. Elle correspond à une déviation à gauche du septum interventriculaire. On parle de transition tardive (ou rotation horaire) quand elle s’effectue en V5, V6. (Les termes horaire et antihoraire signifient dans le sens ou dans le sens contraire des aiguilles d’une montre en regardant le plan frontal de bas en haut.)

results matching ""

    No results matching ""