L’ischémie

Lors d’une ischémie, il n’y a que des anomalies biochimiques, qui sont le plus souvent réversibles. On note en plus des perturbations ioniques notamment potassiques. L’ischémie se marque par des modifications de l’onde T et du segment ST.

L’ischémie sous-épicardique

Elle perturbe la repolarisation et l’on distingue 4 stades: 1) l’onde T reste positive, mais devient symétrique. 2) l’onde T est symétrique mais son amplitude diminue. 3) l’onde T devient diphasique puis négative et asymétrique. 4) finalement à un stade plus avancé l’onde T est profondément négative et symétrique.

L’ischémie sous-endocardique

Lors d’une ischémie sous-endocardique la zone d’ischémie est située dans les couches sous-endocardiques et la repolarisation commence aux couches superficielles. Elle n’est pas modifiée dans son sens de propagation mais sa profondeur est diminuée. L’onde T reste positive mais devient plus ample et symétrique.

En résumé l’ischémie se manifeste par: 1). un retard de progression de la repolarisation (phase 3 prolongée); 2). une direction conservée si elle est sous-endocardique; 3). direction inversée si elle est sous-épicardique.

results matching ""

    No results matching ""