STEMI et non-STEMI

En pratique clinique on sépare les ischémies en STEMI et non-STEMI. STEMI (de l’anglais ST Segment Elevation Myocardial Infarction) signifie qu’il s’agit d’un ischémie avec sus-décalage du segment ST; non-STEMI signifie absence de sus-décalage du segment ST mais présence d’autres modifications de ce segment (négativation des ondes T ou sous-décalage du ST). Dans les 2 cas l’évolution peut se faire vers une nécrose ou une résolution complète de l’ischémie sans séquelles. On voit que l’ischémie, la lésion et la nécrose sont souvent associées et qu’il n’est pas facile de faire la différence entre une ischémie, une ischémie-lésion, etc… Dans l’infarctus on a souvent une association nécrose-lésion-ischémie. La zone centrale nécrotique est bordée par une zone de lésion entourée d’une zone ischémique. La zone centrale va provoquer l’onde Q, la zone lésée les modifications du segment ST et la zone ischémique les modifications de l’onde T. Il n’y a pas toujours de corrélation entre l’activité électrique et fonctionnelle du myocarde. On peut avoir une bonne fonction ventriculaire gauche après un infarctus alors que les signes électriques parlent en faveur d’une nécrose étendue. L’inverse est également vrai.

En conséquence:

  • La nécrose se traduit par une onde Q qui pour être significative doit durer > 40 ms et avoir une amplitude > 25% de l’onde R.

  • La profondeur de l’onde Q reflète l’importance en épaisseur de la nécrose.

  • L’amplitude de l’onde R résiduelle correspond à l’épaisseur de la zone saine restante.

results matching ""

    No results matching ""